Goniomma blanci

Section de discussion et d'évocation des reportages photos concernant les différentes espèces dans leur milieu naturel.
Rumsaïs Blatrix
Messages : 149
Enregistré le : ven. 30 mai 2008 06:53

Goniomma blanci

Message par Rumsaïs Blatrix »

Le genre Goniomma est plutôt inféodé à la péninsule ibérique et à l'Afrique du nord, mais deux espèces s'aventurent jusque dans le sud de la France, G. hispanicum et G. blanci. Le genre se reconnait à ses yeux en virgule vers le bas. G. hispanicum semble plutôt fréquenter le littoral et G. blanci la garrigue et elles semblent toutes les deux assez rares. J'ai eu la chance de trouver deux localités de G. blanci dans l'arrière pays Montpelliérain, alors voilà quelques observations qui pourraient peut-être être utiles pour cibler les recherches. Les deux sites sont à 5 km de distance et se ressemblent beaucoup. Il s'agit d'une garrigue à Aphyllante et romarain, bien ouverte, sur un plateau calcaire. Les photos de l'un des sites montrent bien l'environnement. Les autres fourmis communes sur le site sont principalement Aphaenogaster gibbosa et Pheidole pallidula. Les ouvrières peuvent être confondues avec des petites Aphaenogaster gibbosa ou avec des Tetramorium, il est donc nécessaire d'y regarder de près en cas de doute. Le critère que je trouve le plus facile à voir sur le terrain c'est l'orientation des poils de la tête (comme pour G. hispanicum): ils sont orientés vers la médiane de la tête et ils se voient assez bien (contrairement à la photo). La forme des yeux est difficile à voir sur le terrain même avec une loupe de poche car ils contrastent très peu avec le reste de la tête. Sur l'un des sites j'ai pu localiser 3 nids en 20 minutes, et sur l'autre 5 nids en moins d'une heure, donc probablement assez dense (comme G. hispanicum). Les nids sont localisés à quelques dizaines de mètres de distance. Ils sont directement dans le sol, et sont repérables par le petit monticule de grains de sol. L'entrée au milieu du monticule est petite (quand elle est ouverte), beaucoup plus petite que l'entrée d'un nid d'Aphaenogaster gibbosa et peut faire penser à une entrée isolée d'un nid de Pheidole, mais les Pheidole sont beaucoup plus petites que les Goniomma. Sur les nids que j'ai vus le monticule avait toujours la même forme et la même taille (environ 4-5 cm de diamètre), et la taille des grains de sol semble aussi assez constante (intermédiaire entre ceux faits par Aphaenogaster gibbosa et Pheidole), il est donc possible de les repérer rapidement une fois qu'on en a vu un ou deux. J'ai repéré le premier nid en novembre, grâce au monticule de terre. Je n'ai pu détecter aucun monticule ou colonie cet hiver, et ils sont réapparus au printemps. Je ne sais pas ce qu'il en sera cet été, lors des grosses chaleurs, mais je ne manquerai pas d'aller y faire un tour pour voir.
J'espère que ces quelques observations, même si elles sont très locales, aideront à localiser d'autres stations.
Bonnes prospections!
Goniomma.jpg
G-blanci_habitat1.JPG
G-blanci_habitat3.JPG

Rumsaïs Blatrix
Messages : 149
Enregistré le : ven. 30 mai 2008 06:53

Re: Goniomma blanci

Message par Rumsaïs Blatrix »

Et voila un nid.
G-blanci_nid1.JPG
G-blanci_nid3.JPG

Avatar du membre
Christian Dégache
Administrateur du site
Messages : 608
Enregistré le : mer. 30 avr. 2008 05:59
niger = noire ? : non
Contact :

Re: Goniomma blanci

Message par Christian Dégache »

Très intéressant Rum !
Ce sont des granivores, pas de procession - à plus petite échelle - chez ces espèces comme on peu le voir chez Messor donc ? Elles récoltent chacune de leur côté ?

Avatar du membre
Antoine Marchand
Messages : 21
Enregistré le : sam. 24 mai 2008 10:47

Re: Goniomma blanci

Message par Antoine Marchand »

Altitude préférée ?

Je connais un endroit identique à celui qu'on voit sur la photo, au nord de Montpellier, près de la commune de Pompignan.

Par contre les conditions de vie m'y semblent assez extrême, des périodes de sécheresse terrible entrecoupée d'averse, ou plutôt de déluge impressionnant.

La seule chose que j'vais remarqué sur le terrain (hors les tiques énorme et les araignées jaune fluo :mrgreen: ), c'est que la zone était infestée de grosse camponotes, je n'ai jamais vu une telle densité !

Rumsaïs Blatrix
Messages : 149
Enregistré le : ven. 30 mai 2008 06:53

Re: Goniomma blanci

Message par Rumsaïs Blatrix »

Je n'ai pas eu le temps de les observer. L'activité extérieure était faible dans les deux sites, pas vu de pistes.

Les deux photos ont été faites près de Ferrières-les-Verreries, à 230m d'altitude. La deuxième station est sur la commune de Claret, à 330m, et ressemble beaucoup à la première photo. Ces deux stations se trouvent sur le plateau de l'Hortus, à quelques km seulement de Pompignan. En effet, c'est un climat très particulier avec des épisodes pluvieux intenses (l'automne dernier à Pompignan il est tombé 300mm en 24h!!!) surtout en automne et au printemps, et des grosses chaleurs et une grande sécheresse en été. J'imagine que c'est en partie pour ça que le milieu reste ouvert. Ce qui m'a frappé quand même c'est que le sol n'est pas dur et compact, il est même plutot meuble, et en hiver il peut rester gorgé d'eau même après plusieurs jours de beau temps. Je n'y connais rien en géologie, mais c'est une caractéristique qui me semble assez singulière par rapport à d'autres sols de garrigue qui se transforment en béton dès qu'il fait un peu sec. Est-ce que ça pourrait etre un facteur qui permette aux Goniomma de s'installer (G. hispanicum aime aussi les sols meubles, près de la côte)?

Avatar du membre
Antoine Marchand
Messages : 21
Enregistré le : sam. 24 mai 2008 10:47

Re: Goniomma blanci

Message par Antoine Marchand »

Il est probable que j'aille y faire un tours au début de l'été, je vais essayer de trouver quelques spécimens

Rumsaïs Blatrix
Messages : 149
Enregistré le : ven. 30 mai 2008 06:53

Re: Goniomma blanci

Message par Rumsaïs Blatrix »

N'hésite pas à faire signe si tu passes dans le coin.

Avatar du membre
Michael Dogliani
Messages : 15
Enregistré le : lun. 28 mai 2012 01:17
Localisation : Marseille

Re: Goniomma blanci

Message par Michael Dogliani »

Grâce à vos précieuses indications j'ai profité à Marseille de la pluie d'hier et de la période de reproduction pour sans conviction tenter encore une fois de la trouver...
Après tout André trouve son spécimen à Marseille récolté par un marseillais Marius Blanc. Mais la retrouver à Marseille (alors qu'elle fut retrouvée par Christophe Galkowski vers Aix-en-Provence) je n'y croyais plus jusqu'à aujourd'hui où je l'ai enfin trouvée!
11 articles au funicule, pilosité en épis sur le vertex, petites épines sur le propodeum, noire, chitine brillante, gros yeux en forme de virgule descendant jusqu'en bas de la joue.
J'aurais souhaité vous poster la photo mais je ne suis pas encore équipé sur ma Paralux.
J'ai pu récolter au nid également quelques sexués dont 2 mâles.
Je tenais à vous faire partager ma joie.
J'ai également dans mes échantillons de cet été un mâle de Pyramica baudueri. J'ai n'ai pu parvenir à trouver T.exilis dans les boûches-du-Rhone malgré tous mes efforts. Un peu de T.luteus si ça intéresse toujours.
Voilà j'ai encore un coin ou deux à tamiser puis je vous envoie tout ça.
Image

Avatar du membre
Michael Dogliani
Messages : 15
Enregistré le : lun. 28 mai 2012 01:17
Localisation : Marseille

Re: Goniomma blanci

Message par Michael Dogliani »

Je prends le temps de vous apporter quelques précisions supplémentaires sur le biotope et le nid.
Le biotope est sensiblement le même que celui décrit par R.Blatrix que je remercie encore pour ses précieuses informations. Il s'agit d'une garrigue sèche de type chênes Kermes en plateau vallonné à 200m d'alt. Nid trouvé en terrain découvert, talus en déclive dans un petit sentier à travers les romarins. Terre caillouteuse mais plutôt meuble.
Concernant le nid, il n'avait pas la forme caractéristique mais juste un léger remblais après la pluie. Deux entrées plutôt proches qui m'ont d'abord fait penser à Pheidole, de par la taille de l'entrée également qui s'en rapproche. Deux entrées, est-ce pour préparer l'essaimage ou courant? A vérifier...
Je n'ai pas trouvé de grenier, mais ceci est dû à ma volonté de ne pas trop détériorer le nid...
A première vue les ouvrières ressemblent aux toutes premières ouvrières d'une fondation de Messor, taille légèrement plus grand que du Tétra. A la loupe on voit la pilosité sur le centre du vertex mais c'est à la bino qu'on arrive à déterminer l'espèce grâce aux yeux, gros et en forme de virgule allant jusqu'en bas des joues!
Image

Rumsaïs Blatrix
Messages : 149
Enregistré le : ven. 30 mai 2008 06:53

Re: Goniomma blanci

Message par Rumsaïs Blatrix »

Super!
C'est une espèce discrète et il faut viser le bon créneau météo. Bravo.
La présence de sexués au nid est intéressante. J'ai trouvé des reines fondatrices dans leur trou fraichement creusé, et des mâles au nid, en fin d'été, comme vous. Pour Goniomma hispanicum j'ai observé les essaimages au début du printemps et en fin d'été. Je me demande si G. blanci a aussi 2 saisons d'essaimage. Je n'ai pas pris le temps d'aller visiter les populations ce printemps. Ca reste donc à vérifier...
J'ai fouillé un peu quelques nids, et on peut assez rapidement trouver les greniers, qui contiennent essentiellement de petites graines (1-2 mm de diamètre).
Depuis le post que j'avais fait sur cette espèce, j'ai trouvé plusieurs autres stations autour de Montpellier. Une fois qu'on les a bien dans l'oeil on doit les détecter plus facilement. Elles sont peut-être plus communes que ce qu'on croit, mais elles sont tellement discrètes... Vous en trouverez surement d'autres stations autour de Marseille!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité