Hugo DARRAS est un membre d’Antarea.

Déjà au lycée il établissait des protocoles sur les fourmis en collaboration avec une chercheuse.

Son cursus après le bac fut:

    1.  master  en ingénierie des sciences de la Vie à AgroParis Tech de 2007 à 2011
    2. master en science de l’Ecologie, Biodiversité et Evolution en 2011 AgroParis Tech
    3. Doctorat en Biologie évolutive à l’université libre de Bruxelles sous la tutelle de Serge Aron.

 Doctorat dont on peut lire la thèse  ici, soutenance le 26 juin 2017.

Etymologie des noms de genres de Fourmis françaises par Henri Cagniant. Alors que les noms d’espèces dérivent du Latin et sont faciles à deviner (cruentatus, pygmaea…), la plupart des noms de genres dérivent du Grec classique et ne sont pas toujours évidents; en voici la signification étymologique d’après “Myrmecological Orthoepy and Onomatology” de G. Wheeler, 1956 (merci à Xavier Espadaler qui a eu l’amabilité de me transmettre une copie de ce texte) et le Dictionnaire Grec-Français de A. Bailly.

Lorsqu’on adresse des fourmis du genre Myrmica à Christophe Galkowski, le systématicien d’Antarea reconnu  pour ce genre, des mesures biométriques sont effectuées.

HW : la largeur maximale de la tête

FR : la plus petite largeur du front entre les arêtes frontales

FL : la distance maximale entre les bords extérieurs des lobes frontaux.