Le parasitisme social, c’est-à-dire la dépendance parasitaire d’une espèce sociale à une autre espèce sociale vivant librement, est l’un des phénomènes les plus intrigants chez les insectes sociaux. Il a évolué à différents niveaux, la forme la plus extrême étant les parasites sociaux inquilins qui ont perdu la caste des ouvrières et ne produisent que des descendants sexuels mâles et femelles qui sont élevés par les ouvrières de l’ hôte. Etude sur le genre Plagiolepis par Felicien Degueldre,, Patrick Mardulyn , Alexandre Kuhn, Amélie Pinel, Celal Karaman,Claude Lebas, Enrico Schifani , Gregor Bracko, Herbert C. Wagner, Kadri Kiran, Lech Borowiec , Luc Passera, Sílvia Abril, Xavier Espadaler, Serge Aron avec Plagiolepis delaugerrei trouvée en Corse

reine Plagiolepis delaugerrei
téléchargement du pdf

L’atlas des fourmis de Loire-Atlantique mené depuis 2014 est un inventaire de la myrmécofaune porté conjointement par trois associations naturalistes régionales. Bénéficiant du soutien de l’expertise d’Antarea, le projet a permis de collecter près de 7000 témoignages en cinq années de prospection. C’est dans ce contexte de recherche qu’a été découvert Stenamma westwoodii, Westwood 1839, un nouveau taxon pour la myrmécofaune armoricaine et une nouvelle mention contemporaine de l’espèce en France métropolitaine.

téléchargement du pdf

 

Découverte de Myrmica bibikoffi Kutter, 1963 et de Ponera testacea Emery, 1895 au Luxembourg ainsi que des détails sur leur écologie, la liste des espèces de fourmis trouvées sur les mêmes sites. Un aperçu de quelques Myrmica parasites et les méthodes permettant de les distinguer de leurs hôtes sont discutées par P. WEGNEZ

téléchargement du pdf

 

Messor hodnii n. sp. est une nouvelle espèce de Formicidae Myrmicinae du Chott El Hodna en Algérie. La description et l’illustration sont basées sur la caste d’ouvrière. Cette espèce fait partie des fourmis pourvues d’un psammophore et ressemble fortement à l’espèce M. caviceps.

Henri Cagniant est co auteur de l’article descriptif

téléchargement du pdf

L’inventaire des Formicidae du Massif armoricain en cours depuis 2016 permet progressivement de dresser la liste de la myrmécofaune régionale, de préciser la répartition des espèces Simultanément, un atlas départemental est conduit en Loire Atlantique depuis 2014 et a permis la découverte de près de 80 taxa dont certains sont particulièrement remarquables et d’autres introduits voire invasifs.

Publication proposée par Clément Gouraud, bilan 2019

Une colonie de la fourmi d’Argentine ( L. humile) a été trouvée sur le site « Machines de l’île » à Nantes. Des analyses génétiques ont permis de trouver son origine: la supercolonie catalane qui est installée essentiellement sur Barcelone et ses environs.

Invasive in the North: New latitudinal record for Argentine ants in Europe N. Pierre Charrier – Caroline Hervet – Claire Bonsergent – Matthieu Charrier – Laurence Malandrin – Bernard Kaufmann – Jérôme M. W. Gippet

télécharger la publication

 

Publication de Laurent Colindre et Christophe Galkowski

C’est dans du matériel prélevé dans un nid de Tetramorium alpestre que nous avons découvert ultérieurement les spécimens d’une espèce parasite : en laboratoire, à la loupe binoculaire, nous avons isolé plusieurs individus de même taille mais plus clairs que les Tetramorium. L’observation des mandibules falciformes portées par ces individus a alors permis de les déterminer comme des représentants du genre Strongylognathus Mayr 1853.

Anergates atratulus (Schenck, 1852), désormais connue sous la dénomination de Tetramorium atratulum (WARD et al., 2015) est une espèce exerçant un parasitisme social permanent sur d’autres espèces de fourmis appartenant au même genre. Cette espèce considérée comme localisée, voire rare en Europe, a été découverte par capture en 2017 sur une lande littorale à l’ouest de Belle-Île-en-Mer. Actuellement, il s’agirait de la première mention armoricaine pour ce taxon.

Aphaenogaster ichnusa Santschi, 1925 nouvelle espèce

C. Galkowski, C. Aubert et R. Blatrix ont par des recherches morphologiques et moléculaires montré qu’Aphaenogaster subterranea est composé de deux espèces distinctes. Ils ont élevé A. subterranea var. ichnusa Santschi, 1925, décrit de la Sardaigne, au statut d’espèce. Cette espèce diffère de A. subterranea par le fait qu’elle a des épines plus courtes et une cuticule moins sculptée. Dans la zone étudiée, les deux espèces sont parapatriques, A. ichnusa se produisant en Sardaigne, Corse et la zone méditerranéenne de la France continentale, et A. subterranea au nord de cette zone.

Découverte de Formica (Coptoformica) exsecta Nylander (1846) (Hymenoptera, Formicidae) dans le département des Vosges

Michel STOECKLIN nous livre le compte rendu d’une nouvelle espèce qu’il a collecté pour le département des Vosges.

 

Une nouvelle station, alpine, pour Formica suecica Adlerz, 1902 (Hymenoptera, Formicidae). Trouvée par Rumsaï Blatrix, publication Blatrix & Galkowski

Buletin de la Société Linnéenne de Bordeaux, Tome 153, nouv. série n° 46 (1), 2018

Download pdf

 

Article de Rumsaïs Blatrix , Théotime Colin, Philippe Wegnez, Christophe Galkowski et Philippe Geniez. (2018). Introduced ants (Hymenoptera, Formicidae) of mainland France and Belgium, with a focus on greenhouses. Annales de la Société Entomologique de France, 54, 293-308.

Download pdf

Publication d’Alain Lenoir & Christophe Galkowski au Bulletin de la Société Linnéenne de Bordeaux
Résumé – Tapinoma magnum Mayr, 1861, fourmi de la côte méditerranéenne française, a été découverte dans des zones urbanisées en Aquitaine où elle se comporte comme une espèce invasive.

Statut de nouvelle espèce: Wagner, et al. 2017: 120 (redescription)

Tetramorium immigrans ( = Tetramorium sp E)

Jusqu’en 2006 cette espèce faisait partie du groupe T. caespitum qui a été subdivisée en plusieurs espèces distinctes nommées de A à G (Schlick-Steiner et al, 2006). Le travail de description et de baptême (Myrmecological News Volume 25 October 2017) a donné à Tetramorium sp E un nouveau nom : Tetramorium immigrans.

Christophe Galkowski & Henri Cagniant, 2017, viennent de décrire Temnothorax continentalis, nouvelle espèce, appartenant au groupe angustulus.

Habitus de l’espèce :

 Elle se différencie de Temnothorax mediterraneus Ward, Brady,Fischer & Schultz, 2014 (= kraussei Emery,1916) décrite exclusivement en Corse Sicile et Sardaigne et de Temnothorax angustulus (Nylander, 1856).

Publication dans la Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie – 2017 – Tome XXVI (4) : 180 – 191.

La Frapna Drôme Nature Environnement agit pour la protection de la nature & de l’Environnement.
Les épines drômoises étant leur revue trimestrielle.
Les épines drômoises revue trimestrielle
5 € en kiosque ou sur abonnement.
Pour le numéro estival de 2017, des sujets sur les fourmis dont voici le sommaire

la Société d’histoire naturelle d’Autun, en partenariat avec Bourgogne-Nature, a édité un ouvrage sur la faune sauvage de Côte-d’Or

Quatre pages sont consacrées aux fourmis.

On peut le feuilleter partiellement

Le commander ici

Redescription of Proformica nasuta (Nylander, 1856) (Hymenoptera, Formicidae) using an integrative approach par Christophe GALKOWSKI , Claude LEBAS, Philippe WEGNEZ, Alain LENOIR  & Rumsaïs BLATRIX

Une nouvelle description précise de P. nasuta , désignation un néotype et  description d’une nouvelle espèce pour la myrmécofaune : Proformica longipilosa.

à lire sur European Journal of Taxonomy

Galkowski C., Lebas C., 2016. Temnothorax conatensis, nouvelle espèce pour la myrmécofaune, décrite des Pyrénées-Orientales (France) (Hymenoptera, Formicidae). Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie, 25, 80-87.

Temnothorax conatensis

 

Publication d’une nouvelle espèce pour la myrmécofaune en France.

Bull. Soc. Linn. Bordeaux, Tome 151, nouv. série n° 44 (2/3), 2016 : 239-244.
Myrmica hirsuta Elmes, 1978, nouvelle espèce pour la France (Hymenoptera, Formicidae)
Claude LEBAS & Christophe GALKOWSKI

Myrmica hirsuta