­ Dans le cadre de l’inventaire national de la myrmécofaune conduit par l’association Antarea, Temnothorax pardoi (Tinaut, 1987) a été recensé dans de rares sites de l’Ouest de la France. Cette espèce décrite de la péninsule ibérique n’avait pas fait l’objet de recherche ciblée jusqu’alors dans leMassif armoricain. Les récents inventaires menés par les entomologistes bretons ont permis de mettre en évidence la présence de cette espèce dans plusieurs localités caractérisées par des formations végétales de landes sèches intérieures et littorales. Ces observations permettent de porter un premier regard sur la patrimonialité de ce taxon en Bretagne.

Clément GOURAUD , Willy RAITIÈRE & Christophe GALKOWSKI, 2021

lettre d’information ANTAREA n°7

lettre d’information d’Antarea n° 7 de 2021 à télécharger et à lire !

https://antarea.fr/wp/wp-content/uploads/2021/01/Lettre-dinformation-AntArea-2021.pdf

Le parasitisme social, c’est-à-dire la dépendance parasitaire d’une espèce sociale à une autre espèce sociale vivant librement, est l’un des phénomènes les plus intrigants chez les insectes sociaux. Il a évolué à différents niveaux, la forme la plus extrême étant les parasites sociaux inquilins qui ont perdu la caste des ouvrières et ne produisent que des descendants sexuels mâles et femelles qui sont élevés par les ouvrières de l’ hôte. Etude sur le genre Plagiolepis par Felicien Degueldre,, Patrick Mardulyn , Alexandre Kuhn, Amélie Pinel, Celal Karaman,Claude Lebas, Enrico Schifani , Gregor Bracko, Herbert C. Wagner, Kadri Kiran, Lech Borowiec , Luc Passera, Sílvia Abril, Xavier Espadaler, Serge Aron avec Plagiolepis delaugerrei trouvée en Corse

reine Plagiolepis delaugerrei
téléchargement du pdf

L’atlas des fourmis de Loire-Atlantique mené depuis 2014 est un inventaire de la myrmécofaune porté conjointement par trois associations naturalistes régionales. Bénéficiant du soutien de l’expertise d’Antarea, le projet a permis de collecter près de 7000 témoignages en cinq années de prospection. C’est dans ce contexte de recherche qu’a été découvert Stenamma westwoodii, Westwood 1839, un nouveau taxon pour la myrmécofaune armoricaine et une nouvelle mention contemporaine de l’espèce en France métropolitaine.

téléchargement du pdf

 

Découverte de Myrmica bibikoffi Kutter, 1963 et de Ponera testacea Emery, 1895 au Luxembourg ainsi que des détails sur leur écologie, la liste des espèces de fourmis trouvées sur les mêmes sites. Un aperçu de quelques Myrmica parasites et les méthodes permettant de les distinguer de leurs hôtes sont discutées par P. WEGNEZ

téléchargement du pdf

 

Messor hodnii n. sp. est une nouvelle espèce de Formicidae Myrmicinae du Chott El Hodna en Algérie. La description et l’illustration sont basées sur la caste d’ouvrière. Cette espèce fait partie des fourmis pourvues d’un psammophore et ressemble fortement à l’espèce M. caviceps.

Henri Cagniant est co auteur de l’article descriptif

téléchargement du pdf

Information de Mathieu Molet, Thibaud Monnin, Claudie Doums, et toute l’équipe ESEAE à Paris

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce 1er septembre le décès de notre collègue et ami Christian Peeters.

Christian était connu de tous comme un chercheur passionné par les fourmis, qu’il a étudiées tout au long de sa carrière, transmettant sa passion à de nombreux étudiants et au grand public via de nombreuses expositions et interventions médiatiques et culturelles.

En plus d’une très grande expertise naturaliste, Christian a su impulser de nouvelles réflexions passionnantes que ce soit sur la reproduction chez les fourmis sans reines, l’évolution de la caste reine et la fondation des colonies, ou plus récemment sur les évolutions morphologiques des ouvrières.

Globe trotter dans l’âme, il a parcouru le monde toute sa vie et rencontré de nombreux d’entre nous. Discuter avec Christian, de science ou de toute autre chose, était toujours un plaisir. Sa personnalité joviale et dynamique sera regrettée. Nos pensées vont à sa famille.Mathieu Molet, Thibaud Monnin, Claudie Doums, et toute l’équipe ESEAE à Paris.

Le n° 196 de la revue Insectes de l’OPIE évoque les fourmis.

  • les Fourmigrils ( genre Myrmecophilus) par Bruno DIDIER
  • les insectes ingénieurs avec les armes chimiques par Alain FRAVAL
  • 3 jeu de fourmis sont passés au banc d’essai par Sébastien LEGRAND

Revue consultable en ligne : Insectes

L’inventaire des Formicidae du Massif armoricain en cours depuis 2016 permet progressivement de dresser la liste de la myrmécofaune régionale, de préciser la répartition des espèces Simultanément, un atlas départemental est conduit en Loire Atlantique depuis 2014 et a permis la découverte de près de 80 taxa dont certains sont particulièrement remarquables et d’autres introduits voire invasifs.

Publication proposée par Clément Gouraud, bilan 2019

Une colonie de la fourmi d’Argentine ( L. humile) a été trouvée sur le site « Machines de l’île » à Nantes. Des analyses génétiques ont permis de trouver son origine: la supercolonie catalane qui est installée essentiellement sur Barcelone et ses environs.

Invasive in the North: New latitudinal record for Argentine ants in Europe N. Pierre Charrier – Caroline Hervet – Claire Bonsergent – Matthieu Charrier – Laurence Malandrin – Bernard Kaufmann – Jérôme M. W. Gippet

télécharger la publication

 

Publication de Laurent Colindre et Christophe Galkowski

C’est dans du matériel prélevé dans un nid de Tetramorium alpestre que nous avons découvert ultérieurement les spécimens d’une espèce parasite : en laboratoire, à la loupe binoculaire, nous avons isolé plusieurs individus de même taille mais plus clairs que les Tetramorium. L’observation des mandibules falciformes portées par ces individus a alors permis de les déterminer comme des représentants du genre Strongylognathus Mayr 1853.

Anergates atratulus (Schenck, 1852), désormais connue sous la dénomination de Tetramorium atratulum (WARD et al., 2015) est une espèce exerçant un parasitisme social permanent sur d’autres espèces de fourmis appartenant au même genre. Cette espèce considérée comme localisée, voire rare en Europe, a été découverte par capture en 2017 sur une lande littorale à l’ouest de Belle-Île-en-Mer. Actuellement, il s’agirait de la première mention armoricaine pour ce taxon.

Aphaenogaster ichnusa Santschi, 1925 nouvelle espèce

C. Galkowski, C. Aubert et R. Blatrix ont par des recherches morphologiques et moléculaires montré qu’Aphaenogaster subterranea est composé de deux espèces distinctes. Ils ont élevé A. subterranea var. ichnusa Santschi, 1925, décrit de la Sardaigne, au statut d’espèce. Cette espèce diffère de A. subterranea par le fait qu’elle a des épines plus courtes et une cuticule moins sculptée. Dans la zone étudiée, les deux espèces sont parapatriques, A. ichnusa se produisant en Sardaigne, Corse et la zone méditerranéenne de la France continentale, et A. subterranea au nord de cette zone.

Romain Honorio , doctorant à l’ Institut d’Ecologie et des Sciences de l’Environnement à Paris,  a lancé une étude sur Temnothorax nylanderi.

Cette étude se situe dans une petite réserve ornithologique protégée par une clôture dans le bois de Vincennes
 Vous pourrez y voir cette affichette :

 

Merci à Jean Marmeisse !

Depuis la mi-août, places de villages, parcs arborés, forêts…des terrains sont passés au crible par des naturalistes et entomologistes. L’objet de leur recherche : comptabiliser au maximum les populations de fourmis et pourquoi pas découvrir de nouvelles espèces . Cliquer sur le titre pour voir la vidéo sur France 3.

Découverte de Formica (Coptoformica) exsecta Nylander (1846) (Hymenoptera, Formicidae) dans le département des Vosges

Michel STOECKLIN nous livre le compte rendu d’une nouvelle espèce qu’il a collecté pour le département des Vosges.

Au sommaire

Editorial – 2

Vie associative – 4

Evolutions taxonomiques – 5

Avis de recherche – 7

Quelques statistiques 2018 – 8

Aide à la complétude des cartes – 10

Furmicula ! Corse 2018 – 11

Exposition « Dalí et les fourmis » – 12

« Quand les fourmis sortent du nid » – 12

Parutions 2018-2019 – 13

Un guide reconnu et donc dupliqué – 14

Photo, « avis » et remerciements – 15

Fiche de prélèvements 2019 à éditer – 16

 

Une nouvelle station, alpine, pour Formica suecica Adlerz, 1902 (Hymenoptera, Formicidae). Trouvée par Rumsaï Blatrix, publication Blatrix & Galkowski

Buletin de la Société Linnéenne de Bordeaux, Tome 153, nouv. série n° 46 (1), 2018

Download pdf

 

Article de Rumsaïs Blatrix , Théotime Colin, Philippe Wegnez, Christophe Galkowski et Philippe Geniez. (2018). Introduced ants (Hymenoptera, Formicidae) of mainland France and Belgium, with a focus on greenhouses. Annales de la Société Entomologique de France, 54, 293-308.

Download pdf

A la faveur d’un inventaire réalisé en 2018 en partenariat avec l’association Antarea, 58 espèces de fourmi ont été déterminées dans les Écrins… La connaissance de ce groupe d’invertébrés s’est ainsi considérablement accrue grâce aux déterminations de ces experts. Deux espèces remarquables ont été identifiées.

lire la suite: inventaire du parc des Ecrins

Dans le cadre de la convention de partenariat entre l’association AntArea et le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), les données d’AntArea enrichissent régulièrement la base de données de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN).

Ces données sont visualisables sur le site de l’INPN, et potentiellement prises en compte dans les politiques de conservation.

Il est possible d’accéder à ces données via ce lien : données fourmis

En cliquant sur les fiches espèces:

on peut lire les jeux de données sur une carte.
Le choix des contributeurs est à sélectionner pour apparaître sur une carte.

Nous apprenons le décès de Raphaël Boulay, myrmécologue connu et reconnu.
Copie du message de Mathieu Lihoreau, de la section UIEIS ( insectes sociaux)

Suite au décès de notre collègue et ami Raphaël, le bureau de la section française de l’Union internationale pour l’étude des insectes sociaux (IUSSI-SF) propose une collecte de fonds afin d’aider au mieux sa femme et sa fille. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer a cette collecte. Chacun participe du montant qu’il souhaite. Tous les paiements sont sécurisés. La somme finale sera reversée a sa compagne.

Raphaël était un passionné qui a consacré plus de 20 ans de sa vie a l’étude des fourmis et de leur écologie. Après une thèse a Tours, il a travaillé en Louisiane, en Israël et en Espagne comme post-doc. Il était professeur a l’IRBI (Université Tours) depuis 2012 et travaillait en étroite collaboration avec la station biologique de Donana en Espagne. Très impliqué dans la section française de l’IUSSI dont il a été vice-président jusqu’en 2017, Raphaël était un expert reconnu et incontournable des fourmis et plus particulièrement des genres tels que Cataglyphis, Aphaenogaster ou Azteca. En plus de ses qualités scientifiques, Raphaël était un homme très apprécié de ses collègues et avec lequel il était toujours très agréable de discuter. Sa disparition soudaine laisse la communauté des chercheurs insectes sociaux, ses collègues et amis dans une profonde tristesse.

Merci a tous.

Mathieu,

Une mise à jour de la liste des espèces sur AntArea est intervenue cette semaine.
Nous avons maintenant 222 espèces référencées.
Il faut noter, l’apparition dans notre base de 2 nouveaux genres : Colobopsis et Iberoformica

Voici les différents changements :

Publication d’Alain Lenoir & Christophe Galkowski au Bulletin de la Société Linnéenne de Bordeaux
Résumé – Tapinoma magnum Mayr, 1861, fourmi de la côte méditerranéenne française, a été découverte dans des zones urbanisées en Aquitaine où elle se comporte comme une espèce invasive.

L’université de Limoges via la Direction de la Formation Continue (SULIM) propose pour juin 2018 une seconde formation sur les fourmis en Corrèze.

Dates : 18 juin 2018 (14 h) – 21 juin 2018 (12 h).

Durée de la formation: 21 heures. modalités :

Statut de nouvelle espèce: Wagner, et al. 2017: 120 (redescription)

Tetramorium immigrans ( = Tetramorium sp E)

Jusqu’en 2006 cette espèce faisait partie du groupe T. caespitum qui a été subdivisée en plusieurs espèces distinctes nommées de A à G (Schlick-Steiner et al, 2006). Le travail de description et de baptême (Myrmecological News Volume 25 October 2017) a donné à Tetramorium sp E un nouveau nom : Tetramorium immigrans.

Christophe Galkowski & Henri Cagniant, 2017, viennent de décrire Temnothorax continentalis, nouvelle espèce, appartenant au groupe angustulus.

Habitus de l’espèce :

 Elle se différencie de Temnothorax mediterraneus Ward, Brady,Fischer & Schultz, 2014 (= kraussei Emery,1916) décrite exclusivement en Corse Sicile et Sardaigne et de Temnothorax angustulus (Nylander, 1856).

Publication dans la Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie – 2017 – Tome XXVI (4) : 180 – 191.


Message adressé par Philippe Grandcolas. Directeur de l’Institut de Systématique, Evolution, Biodiversité au Muséum national d’Histoire naturelle- Sorbonne Universités
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris récemment le décès de Janine Weulersse le samedi 23 septembre a l’âge de 83 ans.

Au Muséum de Genève, les fourmis sont à l’honneur jusqu’au 7 janvier 2018 pour célébrer le 2e acte du 50e anniversaire.

Muséum de Genève, les fourmis sont à l'honneur

Du 1er avril 2017 au 26 août 2018 au Muséum d’Histoire Naturelle de Tours se tient l’exposition inédite « FOURMIS ».

au Muséum d'Histoire Naturelle de Tours l'exposition

Suisse, Auguste-Henri Forel est né à Morges dans le canton de Vaud le 1er septembre 1848 et meurt à Yvorne le 27 juillet 1931.

Son pays lui a dédié un billet de banque.

Ce billet va être retiré de la circulation en 2020 comme tous les billets dits de la 6ème série émis en 1976.

Auguste-Henri Forel

Auguste-Henri Forel Fourmis

La Frapna Drôme Nature Environnement agit pour la protection de la nature & de l’Environnement.
Les épines drômoises étant leur revue trimestrielle.
Les épines drômoises revue trimestrielle
5 € en kiosque ou sur abonnement.
Pour le numéro estival de 2017, des sujets sur les fourmis dont voici le sommaire

Le point le plus septentrional de Dolichoderus quadripunctatus a été déplacé par le recensement de Laurent Colindre sur Fontaine-Chaalis dans l’Oise (60).

répertition Dolichoderus quadripunctatus

Rare mais possible à trouver !

Hugo DARRAS est un membre d’Antarea.

Déjà au lycée il établissait des protocoles sur les fourmis en collaboration avec une chercheuse.

Son cursus après le bac fut:

    1.  master  en ingénierie des sciences de la Vie à AgroParis Tech de 2007 à 2011
    2. master en science de l’Ecologie, Biodiversité et Evolution en 2011 AgroParis Tech
    3. Doctorat en Biologie évolutive à l’université libre de Bruxelles sous la tutelle de Serge Aron.

 Doctorat dont on peut lire la thèse  ici, soutenance le 26 juin 2017.

Etymologie des noms de genres de Fourmis françaises
par Henri Cagniant.
Alors que les noms d’espèces dérivent du Latin et sont faciles à deviner (cruentatus, pygmaea…), la plupart des noms de genres dérivent du Grec classique et ne sont pas toujours évidents; en voici la signification étymologique d’après « Myrmecological Orthoepy and Onomatology » de G. Wheeler, 1956 (merci à Xavier Espadaler qui a eu l’amabilité de me transmettre une copie de ce texte) et le Dictionnaire Grec-Français de A. Bailly.

Lorsqu’on adresse des fourmis du genre Myrmica à Christophe Galkowski, le systématicien d’Antarea reconnu  pour ce genre, des mesures biométriques sont effectuées.

HW : la largeur maximale de la tête

FR : la plus petite largeur du front entre les arêtes frontales

FL : la distance maximale entre les bords extérieurs des lobes frontaux.

la Société d’histoire naturelle d’Autun, en partenariat avec Bourgogne-Nature, a édité un ouvrage sur la faune sauvage de Côte-d’Or

Quatre pages sont consacrées aux fourmis.

On peut le feuilleter partiellement

Le commander ici

Alain LENOIR   recherche des exemplaires de France et d’ailleurs  de Tapinoma melanocephalum (invasive) et Dolichoderus quadripunctatus.

Les envoyer à sec sans passage dans l’alcool.

Pour le contacter, son adresse mail est au bas de la page de son site personnel: http://cataglyphis.fr/Index.html

Laurent Colindre de l’Association des Entomologistes de Picardie mais également d’Antarea, est l’auteur d’articles sur les fourmis de Picardie sortis dans le bulletin n°28- 2016.

sommaire

Une fourmi invasive décelée en Forêt domaniale de Compiègne : Lasius neglectus Van Loon, Boomsma & Andrasfalvy, 1990

Les fourmis de Picardie : bilan des découvertes et redécouvertes 2015 & 2016

Redescription of Proformica nasuta (Nylander, 1856) (Hymenoptera, Formicidae) using an integrative approach par Christophe GALKOWSKI , Claude LEBAS, Philippe WEGNEZ, Alain LENOIR  & Rumsaïs BLATRIX

Une nouvelle description précise de P. nasuta , désignation un néotype et  description d’une nouvelle espèce pour la myrmécofaune : Proformica longipilosa.

à lire sur European Journal of Taxonomy

Formicamycins, antibacterial polyketides produced by Streptomyces formicae isolated from African Tetraponera plant-ants

Zhiwei Qin,   John T Munnoch,   Rebecca Devine,   Neil A Holmes,   Ryan Seipke,   Karl A Wilkinson,   Barrie Wilkinson and   Matthew Hutchings publication en ligne le  13 Février 2017 We report a new Streptomyces species named S. formicae that was isolated from the African fungus-growing plant-ant Tetraponera penzigi and show that it produces novel pentacyclic polyketides that are active against MRSA and VRE. The chemical scaffold of these compounds, which we have called the formicamycins, is similar to the fasamycins identified from the heterologous expression of clones isolated from environmental DNA, but has significant differences that allow the scaffold to be decorated with up to four halogen atoms. We report the structures and bioactivities of 16 new molecules and show, using CRISPR/Cas9 genome editing, that biosynthesis of these compounds is encoded by a single type 2 polyketide synthase biosynthetic gene cluster in the S. formicae genome. Our work has identified the first antibiotic from the Tetraponera system and highlights the benefits of exploring unusual ecological niches for new actinomycete strains and novel natural products. Une nouvelle classe d’antibiotiques a été découverte chez une fourmi africaine. La moisissure qu’elle produit contient une souche efficace contre les bactéries résistantes. source: Chemical Science

Un stage fourmis est proposé en Corrèze par la SULIM ( direction de la formation continue) :
PROGRAMME:
•Exposés sur les sous-familles et leur écologie
•Excursions journalières pour explorer différents milieux,observer les espèces et en prélever,
•Systématique et détermination sur les échantillons collectés par les stagiaires
Dates : 20 juillet 2017 (14 h) – 22 juillet 2017 (12 h)

descriptif du stage

 inscription

Michael DOGLIANI a pu filmer une attaque de Polyergus rufescens sur un nid de Serviformica.

Excellente vidéo prise avec son téléphone en banlieue de Marseille

Polyergus rufescens from Michael Dogliani.

Les membres du Conseil d’administration d’Antarea se sont réunis le 7 décembre 2016 à Toulouse chez le professeur Henri Cagniant.

Il a été procédé à un renouvellement du bureau et à un changement des statuts. A lire sur cette page

EDITO Une année 2014 bien remplie se termine bientôt et il est temps de jeter un coup d’œil à tout ce qui a été fait à l’approche du repos hivernal. Le bilan de cette année est largement positif avec une implication grandissante de l’association dans le tissu des naturalistes et des gestionnaires d’espaces naturels.
A lire ici

Galkowski C., Lebas C., 2016. Temnothorax conatensis, nouvelle espèce pour la myrmécofaune, décrite des Pyrénées-Orientales (France) (Hymenoptera, Formicidae). Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie, 25, 80-87.

Temnothorax conatensis

 

Publication d’une nouvelle espèce pour la myrmécofaune en France.

Bull. Soc. Linn. Bordeaux, Tome 151, nouv. série n° 44 (2/3), 2016 : 239-244.
Myrmica hirsuta Elmes, 1978, nouvelle espèce pour la France (Hymenoptera, Formicidae)
Claude LEBAS & Christophe GALKOWSKI

Myrmica hirsuta

Antarea était en Corse en mai 2016 pour le compte de l’Office de l’Environnement Corse.

Reportage avec Cyril Berquier, entomologiste de la structure.

Littoral du Valinco les spécialistes recensent les fourmis from FOURMIS TV

Communication d’Henri Cagniant
Je viens de recevoir un échantillon conséquent de T. pardoi (Tinaut, 1987) envoyé par C. Lebas; origine: Réserve du Pinail, commune de Vouneuil-sur-Vienne (86); capture le 29/VIII/2015. Cette réserve nationale est à l’origine une lande qui s’est trouvée constellée de 3000 mares, anciennes fosses d’extraction de la pierre meulière; elle présente une biodiversité floristique et faunistique remarquable.

Communication d’Henri Cagniant
Il s’agit d’un prélèvement effectué par C. Lebas près de Banyuls le 13/04/2015.
Maquis de Chênes lièges dégradé sur une petite butte surplombant une plage au sud de Banyuls (66); alt. 10 m. Banyuls étant la station type de T. racovitzai Bondroit, nous avons là un « topotype ».
57 ouvrières ont été mesurées et j’ai calculé la discriminante D de Seifert et al. 2014 (voir le fichier joint).

Présentation du lieu
Le Mont Ventoux se situe dans le Vaucluse, à 20 km de Carpentras; il est séparé des reliefs voisins (Baronies au nord, montagne de Lure à l’est, Lubréon au sud est) par des accidents tectoniques où coulent des rivières; il constitue une « île biogéographique » formant une crête est-ouest de 25 km et de 15 km nord-sud. Le Mt Ventoux culmine à 1912 ou 1909 m (selon les sources); par comparaison, le Signal de Lure est à 1826 m et le point haut des Baronies à 1382 m. Au sud ouest, il domine la plaine de Comtat Venaissin; le village de Bédouin au pied du versant sud est à 315 m. Vers l’ouest on va vers le couloir Rhodanien.

Lettre d’information de l’association ANTAREA n°3 – Hiver 2013-2014

Lettre d’information de l’association Antarea n°2 – Printemps 2013

Lettre d’information de l’association Antarea n°1 – Janvier 2012