Le parasitisme social, c’est-à-dire la dépendance parasitaire d’une espèce sociale à une autre espèce sociale vivant librement, est l’un des phénomènes les plus intrigants chez les insectes sociaux. Il a évolué à différents niveaux, la forme la plus extrême étant les parasites sociaux inquilins qui ont perdu la caste des ouvrières et ne produisent que des descendants sexuels mâles et femelles qui sont élevés par les ouvrières de l’ hôte. Etude sur le genre Plagiolepis par Felicien Degueldre,, Patrick Mardulyn , Alexandre Kuhn, Amélie Pinel, Celal Karaman,Claude Lebas, Enrico Schifani , Gregor Bracko, Herbert C. Wagner, Kadri Kiran, Lech Borowiec , Luc Passera, Sílvia Abril, Xavier Espadaler, Serge Aron avec Plagiolepis delaugerrei trouvée en Corse

reine Plagiolepis delaugerrei
téléchargement du pdf

L’atlas des fourmis de Loire-Atlantique mené depuis 2014 est un inventaire de la myrmécofaune porté conjointement par trois associations naturalistes régionales. Bénéficiant du soutien de l’expertise d’Antarea, le projet a permis de collecter près de 7000 témoignages en cinq années de prospection. C’est dans ce contexte de recherche qu’a été découvert Stenamma westwoodii, Westwood 1839, un nouveau taxon pour la myrmécofaune armoricaine et une nouvelle mention contemporaine de l’espèce en France métropolitaine.

téléchargement du pdf

 

Découverte de Myrmica bibikoffi Kutter, 1963 et de Ponera testacea Emery, 1895 au Luxembourg ainsi que des détails sur leur écologie, la liste des espèces de fourmis trouvées sur les mêmes sites. Un aperçu de quelques Myrmica parasites et les méthodes permettant de les distinguer de leurs hôtes sont discutées par P. WEGNEZ

téléchargement du pdf

 

Messor hodnii n. sp. est une nouvelle espèce de Formicidae Myrmicinae du Chott El Hodna en Algérie. La description et l’illustration sont basées sur la caste d’ouvrière. Cette espèce fait partie des fourmis pourvues d’un psammophore et ressemble fortement à l’espèce M. caviceps.

Henri Cagniant est co auteur de l’article descriptif

téléchargement du pdf

Information de Mathieu Molet, Thibaud Monnin, Claudie Doums, et toute l’équipe ESEAE à Paris

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce 1er septembre le décès de notre collègue et ami Christian Peeters.

Christian était connu de tous comme un chercheur passionné par les fourmis, qu’il a étudiées tout au long de sa carrière, transmettant sa passion à de nombreux étudiants et au grand public via de nombreuses expositions et interventions médiatiques et culturelles.

En plus d’une très grande expertise naturaliste, Christian a su impulser de nouvelles réflexions passionnantes que ce soit sur la reproduction chez les fourmis sans reines, l’évolution de la caste reine et la fondation des colonies, ou plus récemment sur les évolutions morphologiques des ouvrières.

Globe trotter dans l’âme, il a parcouru le monde toute sa vie et rencontré de nombreux d’entre nous. Discuter avec Christian, de science ou de toute autre chose, était toujours un plaisir. Sa personnalité joviale et dynamique sera regrettée. Nos pensées vont à sa famille.Mathieu Molet, Thibaud Monnin, Claudie Doums, et toute l’équipe ESEAE à Paris.